Revue livresque #3 – Winterwood

Titre : Winterwood

Auteure : Shea Ernshaw

Editions : Rageot

Style : Fantasy

Nombre de pages : 396

Prix : 17.50€

ISBN : 978-2-7002-7555-1

Ma note : 🌕🌕/5

Je viens vous parler aujourd’hui de Winterwood, roman fantasy de Shea Ernshaw. SubjuguĂ©e par la couverture de ce livre en librairie, je me suis empressĂ©e de lire le rĂ©sumĂ©, et de le mettre dans mon panier. Il y avait tous les mots clĂ©s pour me plaire « Bois magiques », « lignĂ©e de sorcières », « lien secret ». Et voilĂ  donc comment ce livre a aterri dans ma bibliothèque …

Que dire sur ce livre ? Je crois que vous l’aurez compris Ă  ma notation « lunaire », je n’ai pas vĂ©ritablement accrochĂ© Ă  l’histoire, ni au style de l’auteure. Les goĂ»t et les couleurs hein …

L’histoire en soit est assez intrigante: une disparition, un cadre particulièrement glacial, l’existence d’une forĂŞt surnaturelle, une jeune fille que tout le monde qualifie de sorcière, mais qui, n’a pas encore dĂ©couvert son pouvoir. De bons Ă©lĂ©ments sont mis en avant pour que le lecteur puisse Ă©voluer avec le personnage de Nora Walker.

Dans ce cas, qu’est-ce qui ne m’a pas sĂ©duit ?

Pour commencer, la description de l’environnement. J’ai très vite sentie que l’auteure souhaitait nous donner froid, nous faire comprendre l’hostilitĂ© de la forĂŞt. Cependant j’ai trouvĂ© dommage de rĂ©aliser cet effet par la rĂ©pĂ©tition constante des mĂŞmes phrases,comme si le disque passait e boucle. J’ai trouvĂ© le rendu longuet, et sans trop de saveur.

Ensuite, les personnages. Je vais surement paraĂ®tre dure, mais j’ai trouvĂ© que les personnages manquaient de relief. Nous vivons les Ă©vĂ©nements en mĂŞme temps que les personnages, pourtant je n’ai pas rĂ©ussi Ă  m’attacher Ă  eux. C’est comme si je n’avais pas eu l’occasion de les rencontrer, de les comprendre, que je venais dĂ©jĂ  au bout de ma lecture.

Enfin, mĂŞme si je ne rentrerai pas dans les dĂ©tails sous peine de vous spoiler, il y a un Ă©lĂ©ment capital dĂ©voilĂ© en fin d’histoire que j’ai compris dès le dĂ©but. Ce qui fait que le moment de rĂ©vĂ©lation ne m’a pas paru si intense que ça, et l’effet tant attendu n’a pas fonctionnĂ© sur moi.

Bon, est-ce qu’il n’y a pas quand mĂŞme des choses que j’ai aimĂ© ?

Si, quand mĂŞme ! J’Ă©tais Ă  première vue sceptique quand j’ai compris que ce livre prĂ©sentait une narration polyphonique. J’avais peur que ça me perde plus que ça ne m’apporterait d’Ă©lements nouveaux, mais au final, j’ai trouvĂ© que l’exercice Ă©tait bien rĂ©alisĂ©, et pertinent !

Toujours dans la structuration de livre, j’ai trouvĂ© chouette de dĂ©couvrir au grĂ© des chapitres des pages, Ă  la fonction « entractes », qui venaient nous raconter les anecdotes des ancĂŞtres de Nora, et ainsi apprĂ©hender fameuse lignĂ©e des sorcières Walker.

Pour rĂ©sumer, une histoire originale, mais qui ne m’a pas laissĂ© un souvenir particulier. MagrĂ© tout je suis certaine d’une chose, lisez ce livre en plein mois d’AoĂ»t, vous frisonnerez quand mĂŞme !


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s